L’esprit de communauté à Stjørdal

Le «såinnhus» est le coeur de la Stjørdalsøl. C’est une cabane ou petite maison dans laquelle les gens de la région de Stjørdal préparent leur orge pour le transformer en malt. C’est aussi parfois dans cette même structure qu’ils brassent la bière. Dans ce cas, un simple mur séparera l’endroit où l’on fume le malt de l’équipement de brassage.

Ce «såinnhus» est adjacent à un autre petit bâtiment appartenant au même groupe de brasseurs. Mais cette deuxième structure est utilisée… pour dépecer les orignaux!

Un «såinnhuslag» est une association de brasseurs qui partagent un såinnhus. Il y en a près d’une cinquantaine dans le comté de Stjørdal. Chaque såinnhuslag possède de 4 à une quinzaine de membres. Tous peuvent utiliser les équipements. Étrangement, malgré cet esprit de communauté, très peu d’entre eux partagent leurs recettes. Les brasseurs d’un même såinnhuslag brassent tous des bières différentes. Leurs recettes de maltage diffèrent de celles de leurs confrères tout autant que leur recette de bière. C’est pourquoi en visitant le Dånnåbakken Såinnhuslag, par exemple, on peut un jour déguster une Stjørdalsøl avec un profil fermentaire aussi puissant que le malt fumé au bois d’aulne. Si on a la chance d’y retourner alors qu’un brasseur différent est présent, on pourrait très bien se retrouver avec une bière plus riche en sucres résiduels et en fumée. Et c’est pourquoi, en bout de ligne, on se retrouve alors avec plus de 500 Stjørdalsøls bien différentes les unes des autres dans le temps des Fêtes. 500. Stjørdalsøls. Différentes.

Quelques bols à boire pour les membres du Dånnåbakken Såinnhuslag

Personne ne connaît le nombre de brasseurs exacts dans la région. Mais il s’agit de recenser la rue Hognesaunvegen, à Stjørdal même, afin de comprendre l’ampleur de la tradition brassicole là-bas. Sur les 24 maisons de cette route, il y a 22 brasseurs et 5 malteries. Relisez cette dernière phrase afin de bien capter l’ampleur de la situation. Non moins de 95% des demeures(!!) sur cette rue produisent de la Stjørdalsøl à un moment ou à un autre dans l’année. Même la Franconie allemande, championne de la catégorie au niveau commercial, ne contient aucun exemple de densité aussi frappant.

Voici un autre cas démontrant l’omniprésence de la Stjørdalsøl là-bas: le maire de Stjørdal lui-même est un brasseur. Il brasse d’ailleurs depuis qu’il a 14 ans. Chaque année, son parti politique procède à une dégustation de Stjørdalsøl au même titre que les regroupements de brasseurs fermiers de villages avoisinants. Toutes les bières de cette soirée sont brassées par des membres du parti. Et, à en juger par les quatre exemples que nous avons pu déguster, même les politiciens de la région sont capables de brasser de la bonne bière fumée. Un peu plus et on commence à croire au concept de l’utopie.

Le maire de Stjørdal

Malgré l’importance de l’esprit de communauté dans cette région de Norvège, il demeure très difficile pour le visiteur assoiffé de déguster des Stjørdalsøls. Le problème réside dans le fait que ces såinnhuslag ne sont techniquement pas ouverts au public. La loi sur l’alcool en Norvège restreignant la vente de toute bière au-delà de 4,7% d’alcool aux magasins monopolistiques d’état, ces brasseries communautaires ne peuvent donc vendre leurs Stjørdalsøl librement (la Stjørdalsøl moyenne avoisine les 7%-8% d’alcool). Comme ces brasseurs traditionnels ne s’exposeront jamais aux taxes, formulaires et menaces de rénovations obligatoires qu’un tel monopole imposerait, il faut donc réussir à se faire inviter dans un såinnhuslag afin de partager un moment avec un ou des brasseurs. Mais les choses sont en train de changer. Une association de brasseurs, la Stjørdal Hjemmebryggerlaug (l’association des brasseurs maison de Stjørdal) a été créée en 2015 afin d’ouvrir les canaux de communication entre såinnhuslags et leurs nombreux brasseurs. Qui sait ce qui adviendra de ces rencontres? De notre côté, nous aimerions bien que quelqu’un dans la région ouvre un bar en ville, facile d’accès à tout le monde, avec quelques lignes de fût dédiées à différentes Stjørdalsøls…

Laisser un commentaire